LE SATELLITE EUCLID (ESA) ET LE NANCY GRACE ROMAN SPACE TELESCOPE (NASA)

Ces vingt dernières années ont vu deux grandes révolutions en Astrophysique 

  • la découverte des exoplanètes
  • et la détection de l’accélération de l’expansion de l’Univers.

Deux grands projets spatiaux, Euclid (ESA) et Roman (NASA), unissent ces communautés a priori très différentes.

Dès 2007, notre équipe de l’IAP avait déjà souligné les synergies observationnelles qui existent entre l’étude de la structure et de l’évolution de notre Univers et l’étude statistique des exoplanètes par effet de microlentille gravitationnelle. Nous avons alors proposé un programme Legacy au sein d’Euclid, un télescope de 1.2m de l’ESA avec deux imageurs grands champs, optique et infrarouge, optimisés pour la cosmologie, mais aussi très performants pour les exoplanètes.

En 2010, le compte rendu de la prospective décennale américaine arrive aux mêmes conclusions, et propose le projet WFIRST (renommé Nancy Grace Roman Space Telescope, connu comme Roman), un télescope spatial avec un imageur grand champ infrarouge, optimisé pour la cosmologie, et incluant un large programme dédié à la recherche d’exoplanètes par effet de microlentilles (comme core Science au lieu de Legacy).

Il indique que « l’étude des effets de microlentilles depuis l’espace constitue l’approche optimale pour une véritable statistique des systèmes planétaires dans la Galaxie, sur une large plage de demi-grands axes ». Puis: « ce recensement, combiné à la mission Kepler (transits), permettra de déterminer l’abondance des planètes Terre sur une large gamme de paramètres orbitaux ».

Euclid (adopté en 2012) et WFIRST seront lancés en 2022 et 2026 respectivement. Le Science Team d’Euclid étudie la possibilité d’un relevé précurseur des champs Roman, et des observations simultanées Euclid-Roman (décision probable fin 2021-début 2022).

LE SATELLITE EUCLID (ESA)

EUCLID équipé d’un télescope de 1.2m de l’ESA avec deux imageurs grands champs, optique et infrarouge, optimisés pour la cosmologie , mais aussi très performants pour les exoplanètes.

Le satellite Roman (NASA)

Nancy Grace Roman Space Telescope, connu comme Roman, un télescope spatial avec un imageur grand champ infrarouge, optimisé pour la cosmologie, et incluant un large programme dédié à la recherche d’exoplanètes par effet de microlentilles

Retour haut de page