actualités

Dernière nouvelle

Une planète gazeuse géante en orbite autour d’une étoile morte donne un aperçu des conséquences prévues de la disparition de notre soleil.

Des astronomes ont découvert le tout premier système planétaire confirmé qui ressemble au sort prévu pour notre Système solaire, lorsque le Soleil atteindra la fin de sa vie dans environ cinq milliards d’années.

Les chercheurs ont détecté le système à l’aide de l’observatoire W. M. Keck situé sur Mauna Kea à Hawaï ; il s’agit d’une planète dont l’orbite ressemble à celle de Jupiter et qui tourne autour d’une étoile naine blanche située près du centre de notre galaxie, la Voie lactée.

Une grosse terre glacée ?

Une équipe internationale d'astronomes, ménee par l'IAP, a observé grâce à la méthode des microlentilles gravitationnelles la première super-Terre froide....

la première exolune

Une équipe internationale d'astronomes, dont des chercheurs de l'IAP, se demande si elle n'a pas observé grâce à la méthode des microlentilles gravitationnelles, une planète gazeuse et sa lune errant dans notre galaxie à 2000 années-lumière de la Terre...

au moins une planète par étoile

Une planète au moins par étoile : c'est le résultat auquel est parvenue une étude présentée par une collaboration internationale d'astronomes. L'analyse statistique, menée par un chercheur de l'Institut d'astrophysique de Paris (1), a mis en oeuvre une méthode d'observation basée sur l'effet de microlentille gravitationnelle pour mesurer l'abondance des planètes extrasolaires.

Le projet cold worlds

objectifs

Détecter des planètes froides jusqu’à la masse de Terre, mesurer leur fonction de masse et de séparer/analyser les populations se trouvant dans le Disque et le Bulge de notre Galaxie.

TECHNIQUe

Le projet COLD-WORLDS utilise la technique des microlentilles gravitationnelles pour explorer la niche unique des planètes froides extra solaires

communauté

Durant les 15 dernières années, la communauté microlensing a évolué d’équipes individuelles compétitives, à un réseau mondial coordonnés de télescopes pour détecter les planètes.

équipe

Une équipe internationale d’astrophysiciens de France, Australie, Etats-Unis et Japon

télescopes

Nous utilisons des télescopes optiques en réseau pour detecter des planètes, puis l’optique adaptative sur le KECK à Hawaii ou le télescope spatial Hubble pour mesurer précisément leurs masses et distances

DéCOUVERTE

En 2006, nous avons découvert la premiere super-Terre glacée, montré qu’avoir une planètes pour les étoiles de notre galaxie en 2012.

galerie d'images

découvrez notre monde
Retour haut de page